101 résultats pour "jeu"

Stage clown et jeu masqué

Stage | Mis à jour il y a 18 jours.

Du 9 au 10 février 2019

Clémentine JOLIVET

Personne

Metteure en scène depuis 12 ans, je créé des spectacles de toutes formes (rue, salle, caravane) et accompagnent des artistes à la mise en scène et à la direction d'acteurs. Je me suis formée à un théâtre résolument corporel, émotionnel et énergique. A travers le jeu masqué (commedia, balinais, clown,masques neutres et larvaires), notamment auprès de comédiennes du Théâtre du Soleil, je trouve un outil illimité pour nourrir le jeu d'acteur. Je nourris mon approche d'autres outils auxquels je me suis formée : danse butô, pratiques spirituelles (tantra, taoïsme, chamanisme), et de mon expérience auprès de publics assez variés, notamment les personnes handicapées mentales qui sont pour moi de grands maîtres pour la pédagogie.

le jeu à deux

Stage | Mis à jour il y a environ un mois.

Du 4 au 11 février 2019

Interview d'Hélène Gustin alias Colette Gomette

Article | Mis à jour il y a 4 mois.

Pour Alain Gautré « Colette Gomette est un cas. Un cas d’école, même. Elle est unique. De là à dire qu’elle est géniale, il n’y a qu’un pas, mais que je franchis, moi, allègrement. Allez Hop ! Sa base de temps est si rapide qu’on a peur pour elle. Elle est vertigineuse. On a peur pour elle, parce qu’elle y risque sa vie. Son corps se met au service de son âme, qui est immense, et elle plonge, nous entraînant dans ses gouffres joyeux. Elle est fragile comme une héroïne de mélo travestie en Speedy Gonzalez. Sans blague, c’est un grand clown : une toute petite bonne femme avec un cœur contenant la planète et l’innocence des premiers jours. » ...Je vous propose une rencontre avec Hélène Gustin alias Colette Gomette, comédienne, clown, danseuse et pédagogue interviewée spécialement pour La Grande Famille des Clowns...

Clown d'été - Quand Nature et Clown se rencontrent

Stage | Mis à jour il y a 8 mois.

Aline JOHNSTON

Personne

Aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai toujours vécu ma vie comme une grande scène de tous les possibles. J'ai découvert le théâtre, ce Jeu dans le Je, très jeune (6 ans), et j'y ai trouvé mon moyen d’expression privilégié. Adolescente, j'intègre le Conservatoire de Bretagne où je suis les enseignements d'Eric Houguet et de Jacqueline Resmond avant de rejoindre Paris pour continuer mon exploration en intégrant l’école « Aux Ateliers du Sudden » sous la direction de Raymond Acquaviva pour trois autres années de formation. J'y approfondis l’improvisation, l’actor studio, le théâtre classique et contemporain, le clown, la comedia dell'arte, la comédie musicale, le travail caméra, sous la tutelle de comédiens et metteurs en scène de renoms, aux univers très différents, qui élargiront encore plus mon champ d'exploration artistique (Philippe Rondest, Mariapia Bracchi , Vincent Jouan, Pascale Mariani, Nathalie Lefèvre, Chris Mack). Je rejoins également la compagnie « Les Prop'saynètes » avec laquelle j'explore pendant deux ans, l'univers de l'art de rue, une discipline très riches en expériences et en apprentissage du lâcher-prise. Attirée par le Clown, véritable allié dans la libération créatrice, je découvre les stages « Extrêmes limites » (stages de développement personnel) de François Bourcier qui m’incitent, petit à petit, à développer mes propres outils d’expérimentations. J'ai mis en scène et joué dans plusieurs spectacles à Paris et en Bretagne et j'interviens également auprès d'écoles et autres structures sociales. Je continue par ailleurs à suivre des stages professionnels pour aller toujours plus loin, par exemple avec Serge Poncelet (ancien membre du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine) sur le théâtre burlesque. Riche de ces expériences et de mon exploration de l'univers artistique parisien, je rejoins en 2013 le projet d'éco-village artistique EVA, dont le cadre hors du commun m'insuffle la volonté de proposer des stages de clowns pour amener les participants à se reconnecter à eux mêmes tout en expérimentant la vie au sein d'une communauté. C’est dans ce contexte que je crée « la Cie des Beaux Nez Pourpres » à travers laquelle le clown et l’improvisation accompagnent tout un chacun dans l’épanouissement créatif. J'ai mis en scène "La Couleur des Emotions", un spectacle clownesque pour apprendre aux enfants à savoir reconnaître ce qui les traversent et savoir "ranger tout ce bazard". Ce spectacle sera joué au festival OFF d'Avignon 2018 par Oumria Mouffok.

Le clown, son corps et son imaginaire

Stage | Mis à jour il y a 19 jours.

Le Clown : la Construction

Stage | Mis à jour il y a environ 2 mois.

Chouïa LaClown

Personne

Clown tout terrain, aux fous rires à fleur de peau, aux fêlures pleines de tendresse et de naïveté Après une suite de pas, de souliers usés, de déambulations, parfois même d’errances aussi et de courses en avant, dans des formations de théâtre et de jeu (Théâtre des Chimères, Théâtre Organic), de riches enseignements à l’Université de Théâtre de Bordeaux et de premières expériences professionnelles en compagnie, pour jouer, ou accompagner à l’épanouissement des jeux, ou transmettre ses plaisirs de jeu à des adultes amateurs de théâtre (Théâtre des Chimères ; Cie Sapiens Brushing; Cie l’Automne Olympique ; Cie L'Hostrogohagard ; Cie Jour de Fête ; Union Saint Bruno );estelle Cassiau, poursuit son chemin de théâtre, en découvrant le clown, en se formant au Centre National des Arts du Cirque et auprès de clowns de mérite ( Eric blouet ; Michel Dallaire ; Cedric Paga ; Carole Tallec ; Fred Blin ; Gilles Defacque ). Elle s’engage dans des aventures où le clown permet de raconter, avec un regard décalé et drôle sur notre monde, et des fous rires à fleur de peau : nos faiblesses, nos tristesses, nos solitudes, nos bêtises, nos petites lâchetés ordinaires, mais aussi et surtout, pour conter combien de forces et d’espoirs dans nos fragiles, nos différences, nos maladresses et nos belles fêlures. Aussi, elle et Chouïa s'élancent dans un solo de clown Mon Tonton Duke. Un spectacle familial qui parle de grands paysages sauvages, de liberté à retrouver, d’amitié à protéger, de droits à la différence à préserver et d’échapper bol d’air à inventer, où Chouïa s’emballe, s’emporte, s’enflamme pour de cocasses, tendres et fantaisistes digressions ! En parallèle, elles rejoignent l’équipe des Clowns Stéthoscopes, association de clowns hospitaliers à Bordeaux. Cette façon d’être clown et de créer, à partir du présent et de l’improvisation, des moments de partages, de rires, de jeux, d’expressions des émotions, des temps d’échanges et de communications, à l’hôpital, en EHPAD, en crèche, en salle de théâtre, en rue, avec les autres clowns, les équipes soignantes, les enfants, les parents, les résidents d’EHPAD ou le public, est une pratique professionnelle très précieuse pour elles. Ce qui les animent vivement c’est de créer des territoires du rire, là où d’ordinaire on croit qu’on n’y rigole pas beaucoup, en faisant honneur à l’impertinence, à la naïveté et à la tendresse du clown. Œuvrer par le jeu clownesque et le rire à libérer des tensions, des doutes, des souffrances, mais aussi pour permettre de s’épanouir en tant qu’individu, au delà de la maladie, de la douleur, du handicap. Rire malgré et avec tout.